débit écologique
394 Visualisations

CG : nm

CT : Par débit, on entend le volume d’eau qui s’écoule à un point donné d’un cours d’eau.
Le débit est habituellement calculé en mètres cubes à la seconde. Pour que l’exploitation d’une centrale ne nuise pas à la faune et à la flore en aval, un débit minimal est établi sur la base des conditions spécifiques de chacune des rivières. Cette quantité varie d’un projet à l’autre et est déterminée en fonction des débits de la rivière en question et de la faune qui s’y trouve, le tout ayant été validé par l’étude d’impact environnemental du projet. C’est ce débit minimal qu’on appelle le débit écologique.
À ce débit écologique, on ajoute ensuite le débit « esthétique », le volume d’eau nécessaire pour que l’écoulement de l’eau soit visuellement le même qu’avant l’exploitation de la centrale. À noter que ce débit peut varier selon les saisons.
Dans le cas des chutes de la Chaudière, on a établi le débit esthétique à 25 mètres cube seconde. La petite centrale ne fonctionne donc que lorsque le débit est de plus de 25m3/s durant la journée. Durant la nuit, le débit esthétique est réduit et remplacé par une débit écologique qui assure l’équilibre environnemental et l’habitat du poisson.

S : http://www.aqper.com/index.php/faqhydraulique/969-debit-et-environnement-petite-centrale-hydroelectrique (consulté le 13.06.2014)

N : 1. débit (nm) : XVIe siècle, « vente au détail » ; XVIIe siècle, « action d’exposer, de raconter quelque chose » ; XVIIIe siècle, au sens 1. Déverbal de débiter I. Quantité de liquide, de fluide, d’énergie que fournit en un temps donné une source quelconque ou un dispositif technique. Spécialt. HYDROL. La quantité d’eau, exprimée en mètres cubes, qui s’écoule en une seconde, en un point donné d’un cours d’eau.
écologique (adj) : XXe siècle. Dérivé d‘écologie. Qui a trait à l’écologie ; qui tient compte des principes et des enseignements de l’écologie.
2. Flux minimal requis pour atteindre les objectifs de qualité sur le plan écologique pour les eaux de surface associées. La valeur de ce flux varie suivant les pays.
3. Par débit, on entend le volume d’eau qui s’écoule à un point donné d’un cours d’eau.
Le débit est habituellement calculé en mètres cubes à la seconde. Pour que l’exploitation d’une centrale ne nuise pas à la faune et à la flore en aval, un débit minimal est établi sur la base des conditions spécifiques de chacune des rivières. Cette quantité varie d’un projet à l’autre et est déterminée en fonction des débits de la rivière en question et de la faune qui s’y trouve, le tout ayant été validé par l’étude d’impact environnemental du projet. C’est ce débit minimal qu’on appelle le débit écologique.

S : 1. DAF ; FCB. 2. http://www.glossaire.eaufrance.fr/concept/débit-écologique (consulté le 13.06.2014). 3. http://www.aqper.com/index.php/faqhydraulique/969-debit-et-environnement-petite-centrale-hydroelectrique (consulté le 11.10.2014).

SYN :
S :

RC : biota, écologie, débit.