héliostat
382 Visualisations

CG : nm

CT : Sur la période septembre 2008 à janvier 2009, l’essentiel des efforts a porté sur les essais de qualification du prototype de contrôle-commande des héliostats. Une armoire de contrôle-commande a été construite sur la base du premier prototype du CNRS, et installée sur un héliostat témoin. Les essais ont montré un comportement correct. Des modifications ont été apportées au système de surveillance de la charge des batteries, à l’arrêt automatique de la CPU en cas de coupure de l’alimentation. Les réglages et développements ont porté sur les procédures de mise en position de sécurité de l’héliostat, en veillant au maintien de la charge des batteries. Le logiciel de pilotage héliostat a aussi fait l’objet de modifications pour améliorer la fiabilité du fonctionnement et tenir compte des nouvelles fonctionnalités du boîtier par la mise en place d’un Watch Dog Logiciel.

S : CNRS – http://www.promes.cnrs.fr/pegase/travaux12.html (consulté le 4.07.2014)

N : 1. XVIIIe siècle. Composé d‘hélio- et de l’élément suffixal -stat, tiré du grec statos, « stable, soutenu ». ASTRON. PHYS. Instrument muni d’un miroir mobile dont on se sert pour renvoyer les rayons du Soleil dans une direction fixe, malgré la rotation de la Terre.
2. 1746, de hélio- et -stat.
3. Créé au XVIIIe siècle, bien qu’il n’en soit pas l’inventeur, la plus ancienne mention de l’héliostat se trouve dans un livre datant de 1742 du physicien néerlandais Willem Jacob ‘s Gravesande. La rotation du miroir de l’héliostat est assuré par un mécanisme d’horlogerie. L’héliostat a été perfectionné par plusieurs personnes, dont le physicien français Jean Thiébault Silbermann.
4. Un héliostat permet de suivre la course du soleil afin de faire converger l’énergie solaire vers un seul endroit. On le nomme aussi « Solar tracker ».
5. Système comprenant un dispositif absorbant ou réfléchissant, orientable de telle façon que le rayonnement solaire direct soit réfléchi ou absorbé en un endroit donné, quelle que soit la position de la terre pendant le jour.
6. Le dispositif est presque toujours un miroir et on emploie parfois le terme d’héliostat pour le miroir orientable lui-même.

S : 1. DAF. 2. LPR p. 1223. 3. (consulté le 4.07.2014). 3 et 4. http://sti.tice.ac-orleans-tours.fr/spip2/IMG/pdf/Projet_Heliostat.pdf (consulté le 4.07.2014). 5 et 6. GDT.

SYN :
S :

RC : énergie solaire