ingénierie linguistique
570 Visualisations

CG : nf

CT : La Délégation générale à la langue française et aux langues de France (Ministère de la culture) est chargée de recenser l’offre française d’ingénierie linguistique, pour le compte du Réseau international francophone d’aménagement linguistique (RIFAL) de l’Agence de la Francophonie. Ce réseau succède au Réseau international des observatoires du français sur les inforoutes et le traitement informatique des langues (RIOFIL) et au Réseau international de néologie et de terminologie (RINT). Cette vitrine technologique, mise en ligne sur le site de l’internet de la délégation générale, permettra de mieux faire connaître ce domaine et de susciter des partenariats.

S : DGLFLF – http://www.culture.gouv.fr/culture/dglf/rifal/garde.htm (consulté le 5.07.2014)

N : 1. ingénierie (nf) : XXe siècle. Dérivé d‘ingénieur (XIIe siècle, engigneor, au sens de « constructeur de machines de guerre » ; refait au XVIe siècle d’après s’ingénier. Dérivé d’engin) pour traduire l’anglais engineering. Ensemble des travaux ayant trait à un projet industriel, allant de la conception et des études à la réalisation et au contrôle technique ; les services, les bureaux d’études qui concourent à l’élaboration d’un tel projet.
linguistique (adj) : XVIIIe siècle. Dérivé savant du latin lingua, « langue ».
2. génie linguistique (Informatique > Intelligence artificielle) : Discipline qui recouvre les domaines d’applications suivants : systèmes de transcodage (machine à écrire à entrée vocale …), modules de dialogue homme-machine, systèmes de paraphrases (élaboration automatique de résumés …), systèmes de TAO …
3. L’ingénierie linguistique fait appel à des méthodes et des savoirs multiples. Il s’agit de :

  • Disposer des pré-requis en linguistique : maîtriser les manipulations débouchant sur des descriptions détaillées de faits de langue, connaître les bases des grands domaines des sciences du langage (phonétique et phonologie, morphologie, syntaxe et sémantique)
  • Connaître les bases de la recherche et extraction d’information, de la constitution et de la gestion de corpus (écrits ou oraux) et de ressources, y compris multilingues : les corpus sont des mines d’information pour une description réaliste d’emplois d’une langue, les techniques de la recherche et de l’extraction d’information permettent de rapatrier les documents ou les parties de documents jugés pertinents pour un besoin particulier
  • Exprimer les règles et les régularités à l’œuvre, par le biais des grammaires formelles et des traitements quantitatifs pour savoir passer d’une description linguistique à une représentation plus précise permettant son utilisation par des Logiciels.

S : 1. DAF (consulté le 5.07.2014). 2. GDT (consulté le 5.07.2014). 3. https://www.u-paris10.fr/formation/master-recherche-sciences-humaines-et-sociales-br-mention-linguistique-generale-et-appliquee-br-specialite-ingenierie-linguistique-br-parcours-recherche-et-developpement-418292.kjsp (consulté le 5.07.2014).

SYN : génie linguistique

S : GDT (consulté le 5.07.2014)

RC : informatique, intelligence artificielle, mémoire de traduction, traduction automatique, traductique.