bureautique
335 Visualisations

CG : nf

CT : La bureautique aujourd’hui est d’usage universel puisque l’on retrouve les mêmes « outils » et logiciels aussi bien chez soi qu’au travail. Nous reprenons un texte (celui du CUEEP) qui présente d’une façon intéressante ces activités:
« L’émergence de la société de communication et l’impact des nouvelles technologies poussent à repenser non seulement les métiers du secrétariat et de la bureautique (homogénéiser et actualiser les compétences des personnels) mais aussi les compétences des autres salariés (dont les activités se de plus en plus: Aujourd’hui, la maîtrise des outils bureautiques informatisés – traitement de textes, tableur, base de données) et de la communication électronique constitue une compétence de base dans les entreprises, quelles que soient leurs tailles ou leur secteurs d’activité ».

S : Lgdm – https://urlz.fr/8vIR (consulté le 23.12.2018)

N : 1. BUREAUTIQUE (nom déposé). XXe siècle. Dérivé de bureau, avec la finale d‘informatique.

  • Ensemble des techniques utilisant l’informatique et la télématique, et destinées à faciliter les activités de bureau.

2. Ensemble intégré de moyens et de procédures qui sont appliqués aux activités de bureau, notamment au traitement et à la communication de la parole, de l’écrit ou de l’image, et qui font appel aux techniques de l’électronique, de l’informatique, des télécommunications et de l’organisation administrative.
3. La bureautique est en fait une application de l’informatique au travail de bureau.
Les outils de la bureautique sont généralement classés dans différentes catégories : traitement de texte, tableur, présentation assistée par ordinateur (PréAO), base de données, comptabilité, reconnaissance de caractères (qui permet de reconstituer un fichier texte à partir d’une image numérisée), reconnaissance vocale (qui permet de créer un texte directement à partir de la voix).
4. Qu’est-ce que la bureautique ?
On appelle bureautique l’ensemble des moyens et méthodes appliqués aux activités de bureau permettant de traiter informatiquement des informations écrites, visuelles ou sonores. Le terme de « bureautique » est apparu pour la première fois en 1976 (en tant que traduction de l’expression anglaise Office automation), dans un discours de Louis Naugès intitulé « les systèmes d’information numériques ». Il faisait officiellement partie de la langue en décembre 1991 par arrêté du 22 décembre 1981 de la Commission de Terminologie Informatique française.
Le but de la bureautique est ainsi de fournir des éléments permettant de simplifier, d’améliorer et d’automatiser l’organisation des activités d’une entreprise ou d’un groupe de personnes (gestion des données administratives, synchronisation des rendez-vous, …).
Etant donné que l’organisation de l’entreprise passe de plus en plus par un besoin en terme de communication, la bureautique ne s’arrête pas aujourd’hui à la simple saisie de notes manuscrites mais comprend notamment les activités suivantes :

  • échange d’informations
  • gestion des documents administratifs
  • manipulation de données numériques
  • planification de rendez-vous et gestion des emplois du temps

5. Les outils d’une suite bureautique
On appelle « suite bureautique » un ensemble de logiciels permettant de répondre aux besoins bureautiques. Une suite bureautique est ainsi notamment composée des logiciels suivants :

  • un traitement de texte
  • un tableur
  • un outil de présentation (appelé parfois préAO ou pre-AO)
  • une base de données
  • un agenda

Les principales suites bureautiques sont :

  • AppleWorks
  • Corel WordPerfect
  • IBM/Lotus SmartSuite
  • Microsoft Office
  • Sun StarOffice
  • OpenOffice (logiciel libre).

S : 1. DAF – https://refr.ca/6s4cu (consulté le 23.12.2018). 2 et 3. GDT – https://refr.ca/mv4eq (consulté le 23.12.2018). 4 et 5. CCMarche – https://web.maths.unsw.edu.au/~lafaye/CCM/bureautique/burintro.htm (consulté le 23.12.2018).

SYN :
S :

RC : automatisation, domotique, immotique, informatique, système intelligent.