courant alternatif
550 Visualisations

CG : nm

CT : Le courant électrique alternatif se définit en opposition au courant continu. Contrairement à ce dernier, le courant ou plus précisément la circulation des électrons modifie le sens du trajet. Si le sens du courant change à intervalles réguliers, on parle de courant alternatif périodique, que l’on mesure en hertz (Hz). Le hertz mesure le nombre d’allers-retours que réalise le courant électrique durant une seconde.
Utilisations et avantages du courant alternatif : Ce courant alternatif périodique est celui qui permet d’alimenter un transformateur en toute sécurité. Pour la distribution de l’électricité, le plus utilisé est celui appelé sinusoïdal. L’atout primordial du courant alternatif est de pouvoir être modifié au niveau de sa tension ou de son intensité par un transformateur. De plus, on connaît beaucoup moins de perte d’énergie électrique dans le transport du courant alternatif que dans celui du courant continu.

S : http://www.futura-sciences.com/magazines/maison/infos/dico/d/maison-courant-alternatif-10558/ (consulté le 19.06.2014)

N : 1. courant (nm) : XIIe siècle. Participe présent substantivé de courir, au sens de « couler ». ÉLECTR. Le courant électrique ou, ellipt., le courant, le flux d’électricité qui traverse un conducteur. Courant alternatif, courant dont l’intensité est une fonction sinusoïdale du temps. Courant continu, courant non alternatif.
alternatif (adj) : XIVe siècle. Dérivé savant du latin alternatum, supin de alternare (alterner : XIVe siècle. Emprunté du latin alternare, « faire tour à tour », et, intransitif, « aller en alternant », dérivé de alter, « autre »). Qui a lieu régulièrement dans un sens, puis dans l’autre.
2. Un courant est dit continu lorsqu’il s’écoule continuellement dans une seule direction.
Le sens du courant électrique est par défaut le sens conventionnel du courant : du pôle + vers le pôle -. En réalité, les électrons circulent de la borne négative vers la borne positive.
Le courant continu est produit par l’activité chimique d’une batterie ou d’une pile dans un circuit électrique fermé. C’est le cas par exemple dans une lampe électrique. Le circuit de la lampe relie un interrupteur, un générateur (pile) et une ampoule.
3. Le courant dit alternatif correspond à un mouvement des électrons qui se fait successivement dans un sens, puis dans l’autre.
Dans le cas du courant alternatif, les électrons se déplacent au final très peu, sur des distances de l’ordre du millième de millimètre.
Le courant alternatif est produit par la rotation d’un alternateur, que l’on peut schématiser par une bobine de fil conducteur tournant dans un champ magnétique.
Cette rotation génère dans la bobine un courant alternatif, c’est-à-dire un mouvement de va-et-vient des électrons, dont la fréquence varie en fonction de la vitesse de rotation de la bobine.
Ainsi, une bobine tournant à 50 tours par seconde génère un courant alternatif de 50 hertz (Hz).
4. En Europe, la fréquence du courant est de 50 Hz, ce qui signifie que le courant effectue 50 « allers-retours » par seconde.
5. Tous les grands systèmes électriques, et en particulier le réseau de transport d’électricité, utilisent le courant alternatif : il permet de limiter les pertes d’énergie sur de longues distances, et facilite le passage d’un niveau de tension à un autre.
En effet, pour arriver jusque chez vous, le courant qui circule sur les lignes très haute tension à 400 000 volts, est peu à peu transformé en courant à 220 volts.
6. Interrelation culturelle : C’est aux États Unis que la guerre des courants a surtout fait rage. Edison avait de nombreux brevets, mais ils étaient uniquement d’application sur le courant continu. Il devait donc établir des réseaux à courant continu pour pouvoir bénéficier des rentrées financières. Edison et Tesla (promoteur du courant alternatif) ne s’entendaient pas, et c’est ce qui a fait décider le comité Nobel a ne pas leur attribuer le prix Nobel.

S : 1. DAF. 2. http://jeunes.edf.com/article/courant-continu-et-courant-alternatif,112 (consulté le 19.06.2014). 3, 4 et 5. http://www.rte-france.com/fr/actualites-dossiers/comprendre/qu-est-ce-que-l-electricite/la-course-des-electrons/le-courant-alternatif (consulté le 19.06.2014). 6. http://server.idemdito.org/electro/elec/guerre.htm (consulté le 31.03.2015).

SYN : c.a., ca, CA, courant électrique alternatif.

S : GDT

RC : courant électrique, courant continu, énergie électrique.