effet papillon
560 Visualisations

CG : nm

CT : Théorie du chaos – L’effet papillon passionne les mathématiciens.
ll nous laisse imaginer combien le cours de l’histoire aurait pu être différent si César n’avait pas traversé le Rubicon. On fait appel à lui pour décrire des phénomènes économiques, voire politiques, comme le marxisme ! L‘effet papillon est probablement la théorie mathématique la plus connue du grand public. Développé en 1963 pour décrire les phénomènes atmosphériques et signifier qu’il y a peu d’espoir qu’on puisse prévoir la météo à très long terme, l’effet papillon est aujourd’hui devenu une théorie plus florissante que jamais entre les mains des mathématiciens.

S : http://www.ledevoir.com/societe/science-et-technologie/163398/theorie-du-chaos-l-effet-papillon-passionne-les-mathematiciens (consulté le 29.01.2016)

N : 1. effet (nm) : XIIIe siècle, au sens de « accomplissement » et « conséquence d’un acte » ; XIVe siècle, comme terme de finance ; XVIIe siècle, « impression produite sur quelqu’un ». Emprunté du latin effectus, « réalisation, accomplissement ; résultat », de efficere, « achever ».
papillon (nm) : XIIe siècle. Emprunté du latin papilio, de même sens.
2. Le principe de l’effet papillon remonte au XVIIIe siècle. Il est posé par philosophe de d’Holbach. La théorie de d’Holbach, est reprise par Poincaré au début du XXe siècle, Elle est mise en évidence mathématiquement par Lorenz en 1963 : One meteorologist remarked that if the theory were correct, one flap of a seagull’s wings would be enough to alter the course of the weather forever.
3. Mise en évidence de la sensibilité aux conditions initiales dans une modélisation informatique des prévisions météorologiques effectuée en 1963 par le mathématicien Edward Lorenz : dans un milieu instable, susceptible d’amplifier une perturbation minimale, une cause insignifiante, tel le vol d’un papillon, peut avoir un effet énorme comme l’émergence d’une tempête.
4. Les effets de Joseph, de Noé, de capillarité, de percolation, de frustration et de tension de surface rendent compte de phénomènes similaires en physique des solides et des liquides.
5. Dans le domaine de Télécommunication > Radiorepérage : Fluctuation de l’écho d’un objet mobile apparaissant sur l’écran de l’indicateur d’amplitude et de distance d’un radiodétecteur à effet Doppler-Fizeau.
6. Dans le domaine de la Géologie > Gemmologie : Région sombre en forme de nœud papillon observable à travers la table des diamants taillés en poire, en ovale ou en marquise. Équivalent anglais : bow-tie effect.
7. Interrelation culturelle : Un coup de feu éclate au Maroc… Incident sans importance, mais qui va changer la vie d’un couple d’américains, d’une nourrice mexicaine, d’une adolescente japonaise. Tout un jeu de petits effets et de grandes conséquences. Une réflexion sur la destinée humaine, soumise au hasard ou à la nécessité ? Beaucoup d’émotion dans Babel, ce film de Alejandro González Iñárritu sorti en 2006. Les critiques de cinéma n’ont pas manqué d’y voir une illustration du fameux effet papillon qui est probablement le phénomène mathématique le plus connu du grand public.

S : 1. DAF (consulté le 29.01.2016). 2. http://lastre.asso.fr/saint-pierre/stpierre_fichiers/EffetPapilonSlides.pdf (consulté le 29.01.2016). 3 et 4. TERMIUM PLUS (consulté le 29.01.2016). 5 et 6. GDT – http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=4599852 ; http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8453613 (consulté le 29.01.2016). 7. http://images.math.cnrs.fr/L-effet-papillon.html (consulté le 29.01.2016).

SYN : effet de Lorenz

S : TERMIUM PLUS (consulté le 29.01.2016)

RC : système complexe, système dynamique.