fonte de première fusion
1065 Visualisations

CG : nf

CT : Les arguments en faveur d’une production écologique et durable gagnent du terrain. Les fontes sont élaborées à partir de ferrailles, de riblons d’acier et de fontes de première fusion. La part de la fonte de première fusion dont l’élaboration demande beaucoup d’énergie, se situait en Allemagne en 2003 à 8,7 % de la quantité totale utilisée dans la charge. De ce fait, 90 % de la charge métallique proviennent du circuit de recyclage. Nous pouvons conclure que les fontes coulées en continu sont des matériaux issus du recyclage. Sur ce point, les fontes sont pratiquement imbattables.

S : Contifonte – http://url1.fr/WaH8 (consulté le 3.01.2019)

N : 1. – fonte (nf) : XVe siècle. Issu du latin fundere, « répandre, fondre (un métal) ».

  • 1. Le fait de fondre, de se liquéfier. Par méton. À la fonte des neiges, à la période de l’année où la fonte des neiges se produit.
  • 2. Action de fondre une substance. Spécialt. Opération consistant à fabriquer un objet en versant dans un moule une matière en fusion.
  • 3. Par méton. métall. Alliage non affiné de fer et de carbone, obtenu par la fusion de minerai de fer dans un haut-fourneau. Fonte brute, de première fusion.

– de (prép) : IXe siècle. Du latin classique de, préposition qui marquait la séparation, l’éloignement, l’union, l’association, la partition, la conséquence, l’origine, et qui a servi, dès la période classique, dans la langue familière, à renforcer les formes d’ablatif, puis a concurrencé, en bas latin, le génitif partitif et de possession.
– première (adjf) : PREMIER, -ÈRE adj. numér. ordinal Xe siècle, primers ; XIe siècle, premier. Issu du latin primarius, « du premier rang », lui-même dérivé de primus, « le plus avancé, le plus en avant, premier ».
– fusion (nf) : XVIe siècle. Emprunté du latin fusio, « action de répandre », puis « fonte des métaux », dérivé de fusum, supin de fundere, « fondre, couler ».
2. Fonte produite soit dans un haut-fourneau, soit dans un four électrique, soit par le procédé de réduction directe.
3. Seules quelques fonderies produisent ce type de fonte de première fusion au Canada.
4. On appelle fontes brutes les produits ferreux destinés à une transformation ultérieure, contenant généralement 1,9 % et plus de carbone, dans lesquels le fer est l’élément qui prédomine en poids.

S : 1. DAF – http://url1.fr/pxny ; http://url1.fr/KwFn ; http://url1.fr/h9JZ ; http://url1.fr/Dxqd (consulté le 3.01.2019). 2 et 3. GDT – http://url1.fr/LzKX (consulté le 3.01.2019). 4. TERMIUM PLUS – http://url1.fr/7i2q (consulté le 3.01.2019).

SYN : 1. fonte brute. 2. fonte crue. 3. fonte en gueuse.

S : 1. TERMIUM PLUS – http://url1.fr/7i2q (consulté le 3.01.2019) ; GDT – (consulté le 3.01.2019). 2. TERMIUM PLUS – http://url1.fr/7i2q (consulté le 3.01.2019). 3. GDT – http://url1.fr/LzKX (consulté le 3.01.2019).

RC : carbone