mémoire de traduction
880 Visualisations

CG : nf

CT : La traduction assistée par ordinateur est constituée d’un ensemble d’outils qui visent à aider le traducteur, autant au niveau de la cohérence de son travail qu’à celui de sa rapidité. Les outils avec lesquels le traducteur choisit de travailler, ne font pas le travail à sa place comme les traducteurs automatiques mais ils le secondent, lui facilitent la tâche. Les plus importants de ces outils gèrent, d’une part, la terminologie spécifique du domaine de travail et, d’autre part, des mémoires de traduction.

S : http://www.univ-paris3.fr/outils-d-aide-a-la-traduction-tract-59867.kjsp?RH=1320253174947 (consulté le 23.12.2014)

N : 1. mémoire (nf) : XIe siècle. Issu du latin memoria, de même sens. Faculté qu’a l’esprit de fixer, de conserver et de rappeler des idées, des connaissances acquises, des évènements, des images, des sensations, des états de conscience antérieurs. INFORM. Mémoire d’un ordinateur, d’une machine électronique, etc., dispositif permettant à l’ordinateur, à la machine d’enregistrer des données, de les conserver et de les restituer.
de (prép) : IXe siècle. Du latin classique de, préposition qui marquait la séparation, l’éloignement, l’union, l’association, la partition, la conséquence, l’origine, et qui a servi, dès la période classique, dans la langue familière, à renforcer les formes d’ablatif, puis a concurrencé, en bas latin, le génitif partitif et de possession.
traduction (nf) : 1540 « action de traduire d’une langue dans une autre » (Amadis, éd. H. Vaganay-Y. Giraud, p. XII, 5: les Espagnolz ont fait leur traduction) ; 1956 traduction automatique ; 1956 traduction mécanique ; 1977 traduction assistée par ordinateur.
Le mot traduction provient du verbe traduire, dont l’origine est le verbe latin traducere : « faire passer ». Le sens le plus courant est : « faire passer un texte d’une langue à une autre ».
2. Banque de données utilisée en traduction assistée par ordinateur (TAO), constituée de tables d’équivalence associant des segments de texte en langue source à leur traduction sous forme de segments de texte en langue cible, et qui sert essentiellement de soutien à la traduction d’éléments linguistiques répétitifs (phrases ou parties de phrases) ainsi qu’à la correction et à la révision de textes déjà traduits.
3. Une mémoire de traduction est une base de données linguistique alimentée en permanence et bénéficiant des connaissances du traducteur.
Toutes les traductions y sont ainsi stockées (sous forme de paires langue source-langue cible appelées « unités de traduction ») et réutilisées de sorte que la même phrase n’est jamais traduite deux fois. Plus les mémoires de traduction sont alimentées, plus les traducteurs sont efficaces. Les projets de traduction sont donc plus rapidement terminés, laissant place à d’autres missions qui conduisent à l’augmentation de votre chiffre d’affaires.
4. Les mémoires de traduction sont adaptées à toutes les personnes amenées à traduire un texte d’une langue à une autre. Leur utilisation est particulièrement judicieuse lorsque les documents traduits comportent beaucoup de répétitions.
Les mémoires sont également très utiles pour la traduction de contenu sans contexte. Un nombre croissant d’entreprises utilisent des systèmes de gestion de contenus (CMS) pour gérer leurs informations. Les CMS permettent de créer et de modifier pour publication sous différents formats des blocs de textes plutôt que des documents entiers. Les mémoires de traduction optimisent la rapidité et la cohérence de ce processus.
De plus, même si vous n’utilisez pas de mémoire, un environnement de traduction dédié permet aux traducteurs d’extraire le texte brut depuis le fichier source sans avoir à se préoccuper des balises. Par exemple, tout le code d’un fichier HTML sera masqué ; ainsi, vous ne perdrez pas de temps à chercher le texte à traduire entre les lignes de code.

S : 1. DAF (consulté le 23.12.2014) ; CNRTL – http://www.cnrtl.fr/lexicographie/traduction (consulté le 23.12.2014) ; http://www.universalis.fr/encyclopedie/traduction/ (consulté le 23.12.2014). 2. GDT (consulté le 23.12.2014). 3 et 4. http://www.sdl.com/fr/technology/language-technology/what-is-translation-memory.html (consulté le 23.12.2014).

SYN :
S :

RC : ingénierie linguistique, mémoire, mnémotechnique, traduction assistée par ordinateur, traduction automatique, traductique.