nanotechnologie
731 Visualisations

CG : nf

CT : « Nanotechnologie » est un terme générique qui décrit des applications dans de nombreux domaines scientifiques mais recouvre d’une manière générale la recherche sur les principes et propriétés existant à l’échelle nanométrique, c’est-à-dire au niveau des atomes et des molécules. L’objectif des nanotechnologies consiste à produire des objets ou matériaux inférieurs à 100 nanomètres. Ces nanomatériaux sont composés de nanoparticules qui, contrairement aux particules très fines d’origine naturelle ou provenant d’une combustion, sont produites intentionnellement. Les nanomatériaux peuvent être des métaux, céramiques, carbones, polymères ou encore des silicates qui présentent l’intérêt d’avoir des caractéristiques spécifiques par rapport aux mêmes matériaux à l’échelle macroscopique. L’acquisition de ces nouvelles propriétés physico-chimiques ouvre ainsi un immense champ de recherches fondamentales et appliquées regroupées sous l’appellation de «nanosciences».

S : http://www.actu-environnement.com/ae/dictionnaire_environnement/definition/nanotechnologie.php4 (consulté le 25.06.2014)

N : 1. nano (élément formant tiré du latin nanus, « nain, très petit ») + teknê (art) + logos (science) Application de la microélectronique à la fabrication de dispositifs à l’échelle du nanomètre
2. Domaine multidisciplinaire qui concerne la conception et la fabrication, à l’échelle des atomes et des molécules, de structures moléculaires qui comportent au moins une dimension mesurant entre 1 et 100 nanomètres, qui possèdent des propriétés physicochimiques particulières exploitables et qui peuvent faire l’objet de manipulations et d’opérations de contrôle.
3. Un nanomètre correspond à un milliardième de mètre (1 nm = 10-9 m).
La nanotechnologie s’efforce d’exploiter avantageusement les propriétés particulières que peuvent comporter les objets à l’échelle nanoscopique et qui sont la plupart du temps différentes de celles qu’ils présentent à l’échelle macroscopique.
Au sens large, la nanotechnologie s’intéresse à la formation de toute structure qui comporte au moins une dimension mesurant entre 1 et 100 nanomètres. C’est ainsi que les résultats de certaines recherches effectuées sur le comportement des particules ultrafines accidentellement projetées dans l’air, dont les dimensions se situent à cette échelle, peuvent être utilisés en nanotechnologie pour mieux comprendre celui des nanoparticules conçues et fabriquées en laboratoire.
Le développement des nanotechnologies étant étroitement lié à celui des nanosciences, les concepts de « nanotechnologie » et de « nanoscience » sont souvent confondus.
4. Comme la « nanotechnologie » se développe dans plusieurs domaines à la fois (physique, chimie, biologie, électronique, informatique, etc.) et dans des voies différentes, les formes du pluriel « nanotechnologies », nanotechs (registre familier) et nanos (registre familier) sont fréquentes.
5. Les nanotechnologies et les nanosciences sont l’étude, la fabrication et la manipulation de structures, de dispositifs et de systèmes matériels à l’échelle de moins d’une quarantaine de nanomètres.
6. Le terme « nano » est utilisé en référence à l’échelle du nanomètre, et plus largement pour les dimensions nettement submicroniques. Aux très petites échelles, de nouveaux phénomènes apparaissent (effets de taille, effets quantiques, etc.). Les nanosciences s’intéressent d’une part, aux nouveaux phénomènes au niveau des nano-objets, et d’autre part, aux interactions entre objets nanométriques.

S : 1. CNRTL ; http://logos.muthos.free.fr/etymologie/N.htm (consulté le 25.06.2014). 2, 3 et 4. GDT. 5. http://www.futura-sciences.com/magazines/high-tech/infos/dico/d/technologie-nanotechnologie-4783/ (consulté le 25.06.2014). 6. CNRS – http://www.cnrs.fr/comitenational/doc/rapport/2004/lesateliers/023-046-Chap2-Nanosciences.pdf (consulté le 2.12.2014).

SYN :
S :

RC : bit quantique, énergie renouvelable