particule
669 Visualisations

CG : nf

CT : Dans un solide, les forces d’attraction entre les particules permettent seulement à celles-ci de vibrer autour d’un point immobile. On pourrait dire qu’elles vibrent sur place et chaque particule occupe une position relativement fixe par rapport aux autres particules. L’animation suivante nous permet de visualiser les vibrations des atomes dans une protéine.
Dans un liquide, les particules sont aussi animées d’un mouvement vibratoire et sont retenues ensemble par des forces intermoléculaires. Cependant, les particules semblent vibrer autour de points mobiles. Les particules de gaz, par contre, voyagent indépendamment les unes des autres. Les forces intermoléculaires ont été vaincues et les particules ne sont plus retenues ensemble comme c’était le cas pour les solides et les liquides. Elles se déplacent en ligne et suivent la même direction sauf quand elles frappent d’autres particules ou les parois de leur contenant.
Dans chacun des états de la matière, les particules possèdent de l’énergie en raison de leur mouvement. Cette forme d’énergie se nomme énergie cinétique interne (interne signifie à l’intérieur de la matière).

S : http://camef.nbed.nb.ca/sciences_5_8/savoirschaleur.html (consulté le 20.11.2015)

N :1. XVe siècle (1674). Emprunté du latin particula, « petite partie ».
2. Très petite partie, parcelle très ténue d’une substance ou d’un corps matériel. En 1478, ce mot signifiait « quantité infime d’un corps ». En 1765, selon la définition Physique: «Particule […] union de deux ou plusieurs corpuscules ou atomes primitifs et physiquement indivisibles. Les particules sont donc comme les élémens des corps) ».
3. Dans le domaine de la Physique atomique: Toute particule élémentaire, y compris le photon. Par extension, tout noyau, ion, etc.
4. Particule élémentaire, fondamentale. Chacun des constituants de l’atome, de la matière, du rayonnement, utilisé dans les réactions nucléaires, et dont on ne connaît pas la structure interne.
5. Les accélérateurs de particules : C’est un outil qu’utilisent les physiciens pour étudier la matière à l’échelle microscopique qui s’étend des molécules et des atomes jusqu’aux composants fondamentaux de la matière (électrons, protons, quarks…).

S : 1. DAF – https://urlz.fr/8DgM (consulté le 13.01.2019). 2. CNRTL – https://urlz.fr/8DgN (consulté le 17.11.2015) ; TLFi (consulté le 17.11.2015). 3. TERMIUM PLUS – http://goo.gl/2EyxOv (consulté le 17.11.2015). 4. TLFi (consulté le 19.11.2015). 5. SCIENCESACO – http://www.sciencesaco.fr/?Qu-est-ce-qu-un-accelerateur-de (consulté le 20.11.2015) ; CERN – https://indico.cern.ch/event/335687/ (consulté le 20.11.2015) ; ULB – http://www.ulb.ac.be/inforsciences/printemps2002/files/accelerateur.pdf (consulté le 20.11.2015) ; LHC – http://www.lhc-france.fr/l-accelerateur/ (consulté le 20.11.2015).

SYN :
S :

RC : accélérateur linéaire, boson de Higgs, électron, lepton, molécule, muon, neutrino, proton, quark, rayons X, synchrotron.