raisonnement probabiliste
349 Visualisations

CG : nm

CT : Cette approche de l’abduction par la théorie de la rectification des croyances
pourrait encore être améliorée selon trois voies : en cherchant à rendre compte par la notion de « pouvoir explicatif » de la sélection des meilleures explications d’un fait, en l’étendant au calcul des prédicats pour retrouver l’intuition attachée à l’abduction1, et bien sûr en étudiant ses liens avec le raisonnement probabiliste. D’autres travaux récents en Intelligence Artificielle tentent par ailleurs de préciser les frontières et relations entre les concepts d’abduction et d’induction.

S : http://www.pse.ens.fr/users/walliser/pdf/besa1912.pdf (consulté le 7.11.2014)

N : 1. raisonnement (nm) : XIVe siècle. Dérivé de raisonner.

  • Faculté de raisonner ; action de raisonner, d’exercer sa raison. C’est un homme qui a le raisonnement sûr et juste. Être incapable de raisonnement. Rigueur, faiblesse de raisonnement.
  • Manière dont l’esprit enchaîne les unes aux autres des propositions pour établir une vérité (par opposition à l’intuition, au sentiment, à la croyance) ; suite ordonnée de raisons, ensemble d’arguments qui s’enchaînent de façon à démontrer, à prouver, à convaincre. La logique est la science des règles formelles qui fondent le raisonnement.

probabiliste (adj) : XVIIIe siècle. Dérivé de probabilisme. SC. Qui est relatif aux probabilités ; qui s’appuie sur le calcul ou la théorie des probabilités. Un modèle probabiliste.
2. Raisonnement rendant possible la représentation d’inférences probables mais incertaines.
3. Le raisonnement probabiliste peut être fait par un système de calcul formel; toutefois, il est fondé sur les probabilités alors que la plupart des systèmes formels sont basés sur la logique. Tandis que les systèmes formels courants servent à dériver ou à réfuter les propositions (ce qui revient à calculer une valeur qui est soit 0, soit 1), le raisonnement probabiliste permet de calculer pour chaque proposition une valeur réelle comprise entre 0 et 1, interprétable comme une plausibilité.

S : 1. DAF. 2 et 3. GDT.

SYN :
S :

RC : informatique, intelligence artificielle.