énergie de biomasse
962 Visualisations

CG : nf

CT : L’énergie de biomasse a un fort potentiel de développement, et elle a un effet positif dans la réduction des émissions de GES et la préservation de l’environnement.
Un fort potentiel : la biomasse, et en particulier le bois, représente un fort potentiel de développement : la forêt occupe près de 30 % du territoire métropolitain, et le massif forestier français, qui est l’un des plus importants d’Europe, a augmenté de moitié depuis 1950.
Pas d’influence sur le changement climatique : un bilan carbone nul pour la biomasse d’origine agricole ou sylvicole
Le bois (et toute labiomasse d’origine agricole ou sylvicole) présente un bilan carbone nul : les émissions de CO2 liées à sa combustion sont compensées par la quantité de CO2 absorbée pendant sa croissance.
Une valorisation des déchets organiques grâce à la production de biogaz : le phénomène de méthanisation permet de valoriser les déchets organiques, et donc d’éviter des pollutions et des nuisances (eaux, sols, odeurs…). De nombreux matériaux peuvent être utilisés pour fabriquer du biogaz, à des échelles variées : déchets d’un seul exploitant agricole, boues des stations d’épuration…

S : http://www.developpement-durable.gouv.fr/-Energie-de-biomasse-et-biogaz-.html (consulté le 11.06.2014)

N : 1. L’énergie de biomasse (chaleur et électricité) s’obtient par combustion de la biomasse : en faisant brûler la biomasse, on produit de la chaleur, qui peut être utilisée pour produire de l’électricité (par exemple, la biomasse est brûlée pour faire chauffer de l’eau, et la vapeur d’eau est ensuite utilisée pour produire de l’électricité).
2. L’énergie de la biomasse est tirée essentiellement de déchets forestiers, urbains et agricoles. La biomasse se subdivise donc en trois catégories : biomasse forestière qui provient de branches et résidus de coupe, d’écorces, de sciures, de houppiers, d’aiguilles de conifères et d’autres déchets forestiers; biomasse agroalimentaire qui découle en majeure partie de production végétale et animale de même que de résidus des champs; biomasse urbaine qui se compose de déchets municipaux, commerciaux et industriels.
3. La bioénergie, c’est l’énergie obtenue à partir de produits de la biomasse, comme par exemple, les biocombustibles, les biocarburants ou les biogaz.

S : 1. http://www.developpement-durable.gouv.fr/-Energie-de-biomasse-et-biogaz-.html (consulté le 7.06.2014). 2. TERMIUM PLUS – (consulté le 1.12.2016). 3. FT – https://lc.cx/JpHi (consulté le 11.06.2014) ; FCB.

SYN : 1. bioénergie. 2. énergie de la biomasse, énergie tirée de la biomasse.

S : 1. FT – https://lc.cx/JpHi (consulté le 11.06.2014) ; FS – https://lc.cx/JpHq (consulté le 7.06.2014) ; TERMIUM PLUS – http://goo.gl/p52m1f (consulté le 1.12.2016) ; GDT – https://lc.cx/JpHc (consulté le 1.12.2016). 2. TERMIUM PLUS – http://goo.gl/p52m1f (consulté le 1.12.2016).

RC : agroénergie, autotrophe, bagasse, bille, biocarburant, biocombustible, biodiesel, bioéthanol, biogaz, biomasse, énergie, grignon humide, margines, méthanol.