câble sous-marin
318 Visualisations

CG : nm

CT : Le projet d’insfrastructure scientifique MEUST envisage la pose d’un câble de type télécommunication depuis la zone d’atterissement des Sablettes, sur la commune de la Seyne sur Mer jusqu’à un site au large à 20 miles nautiques, profond à 2500m. L’étude préalable à une demande d’autorisation d’occupation temporaire du territoire devra préciser les impacts environnementaux consécutifs à la pose du câble sous-marin et à sa mise en opération. OPTION : Les candidats devront obligatoirement fournir un devis et les délais correspondants pour une étude d’impact environnementale liée à la disposition des lignes sur le site profond.

S : CNRS – http://www.centraledesmarches.com/marches-publics/CNRS-Delegation-12-Marseille-13000-Etude-d-impact-environnemental-pour-la-pose-d-un-cable-sous-marin/481277 (consulté le 22.10.2014)

N : 1. câble (nm) : XIIe siècle, chables, « gros cordages ». Forme normanno-picarde du bas latin capulum, « espèce de corde ». Au sens 4 (XIXe siècle), abréviation de câblogramme.
sous-marin (adjm) : sous-marin, ine, adj. et subst. masc. a) 1557 (éd.) soumarin « qui est sous les flots de la mer, au fond de la mer » (Ch. Toutain, Agamemnon, fo13 rods Gdf. Compl.); 1729 sous-marin « id. » (Bourguet, Lettres philos. sur la formation des sels, p. 213); b) 1835 navigation sous-marine (Ac.); c) 1858 bateau sous-marin (L. Figuier, L’Année sc. et industr., t. 1, p. 350).
2. Câble télégraphique ou téléphonique immergé, assurant la liaison entre continents, îles ou points d’une même côte. Le faisceau de fils est protégé par une forte armature isolante (métal et gutta-percha) encore renforcée au voisinage des côtes. Au point d’atterrissage, le câble aboutit à un relais de câble, appareil qui déchiffre automatiquement tous les signaux transmis. Le code utilisé est un dérivé du Morse.
3. Dans le domaine de l’Électricité : Câble immergé, à très fort isolement.
Employé pour les communications à travers les mers et océans. Depuis peu, des câbles sous-marins servent également au transport d’énergie électrique à des distances relativement réduites.
4. Les liaisons téléphoniques intercontinentales sont assurées par le câble sous-marin.

S : 1. CNRTL – http://www.cnrtl.fr/etymologie/sous-marin (consulté le 16.02.2015). 2. GDT (Robert Gruss, 1978). 3. GDT (1983). 4. TERMIUMPLUS.

SYN :
S :

RC : énergie électrique