cache
454 Visualisations

CG : nm

CT : Dans ce billet nous allons étudier un terme que l’on entend souvent dans le monde du web et plus globalement de l’informatique : le cache. On entend en effet souvent des termes comme « vider le cache », « c’est dans le cache », etc … Nous allons essayer ici de voir ce qu’est le cache et quel est son rôle.
Avant de décrire son fonctionnement, il est important de savoir qu’il est très souvent utilisé dans bon nombre de protocole et de technologie. Le but premier du cache est de rendre les échanges entre deux ou plusieurs machines plus rapides et d’éviter des traitements et des échanges qui peuvent paraître redondants, donc inutiles. Le terme « cacher » ou « mettre en cache » signifie en effet mettre dans un endroit proche une information que je pourrais être amené à réutiliser ou à redemander dans peu de temps.

S : IT-Connect – http://www.it-connect.fr/quest-ce-que-le-cache/ (consulté le 14.12.2016)

N : 1. n.f. XVIe siècle. Déverbal de cacher.
Lieu secret propre à dissimuler quelque chose, où l’on peut se cacher
n.m. XIXIe siècle, comme terme d’imprimerie. Déverbal de cacher.
TECHN. Tout élément servant à dissimuler, à protéger.
2. Mémoire ou partie de mémoire dans laquelle sont stockés de façon temporaire les données ou les programmes les plus fréquemment ou les plus récemment utilisés, que l’ordinateur peut interroger afin de réduire les temps de réponse.
3. Parmi les caches les plus utilisés, on trouve les antémémoires ou mémoires caches, les caches situés sur disque, ceux destinés à améliorer les performances des disques eux-mêmes (cache-disque), ainsi que des zones de la mémoire principale qu’occupent certains logiciels.
4. antémémoire (nf) : Mémoire très rapide, intercalée entre le processeur et la mémoire principale, que l’ordinateur consulte avant d’interroger la mémoire principale et qui, fournissant les parties de programme et les données les plus utilisées dans le traitement en cours, permet de réduire la durée de celui-ci.
La capacité de l’antémémoire est un des éléments déterminants de la puissance de l’ordinateur.
Synonyme : mémoire cache.
5. Le plus d’instructions et de données auxquelles le processeur peut avoir accès directement de la mémoire cache, le plus rapidement l’ordinateur fonctionne. En effet, la mémoire cache permet un gain de performance notable en réduisant les temps d’attente du microprocesseur.
6. Actuellement, on peut associer jusqu’à trois niveaux de mémoire cache (L1, L2, L3) entre un microprocesseur et la mémoire RAM. C´est souvent le cas des serveurs haut de gamme, tandis que pour les microprocesseurs équipant les PC ou Apple, on en compte généralement deux. Le cache de niveau 1 (ou cache L1 selon le sigle en anglais) a été l’un des premiers à être mis en oeuvre. Il est intégré au microprocesseur et sa taille dépend de l’architecture du microprocesseur. En outre, il est scindé en deux parties de taille égale : l’une stocke les instructions des programmes, l’autre les données des programmes. Le cache de niveau 2 (ou cache L2) sert d’ntermédiaire entre le cache L1 et la mémoire RAM. Il est moins rapide que le cache L1, mais sa taille est plus importante. Ce cache a subit de nombreuses évolutions, et se retrouve aujourd’hui intégré dans le microprocesseur. Aujourd’hui, le cache de niveau 3 (ou cache L3) est courant seulement sur des machines haut de gamme et on le trouve implanté sur la carte mère.
7. antémémoire ; mémoire cache : termes normalisés par la CSA International et l’ISO.

S : 1. DAF (consulté le 13.12.2016). 2 à 4. FT – https://lc.cx/J4Lh (consulté le 14.12.2016). 5. Comlor – http://ecra.se/g88Q (consulté le 12.12.2016). 6. PH – http://ecra.se/g88L (consulté le 12.12.2016). 7. TERMIUM PLUS – http://ecra.se/g84M (consulté le 10.12.2016).

SYN : mémoire cache, antémémoire.

S : Sydex – http://ecra.se/g84O (consulté le 10.12.2016) ; GDT – http://ecra.se/g84K (consulté le 10.12.2016) ; TERMIUM PLUS – http://ecra.se/g84M (consulté le 10.12.2016).

RC : informatique, Internet.