centrale géothermique
876 Visualisations

CG : nf

CT : Une centrale géothermique produit de l’électricité grâce à la chaleur de la Terre qui transforme l’eau contenue dans les nappes souterraines en vapeur et permet de faire tourner une turbine et un alternateur.
1/ L’infiltration d’eau : De l’eau de pluie ou de mer s’infiltre dans les fractures de la croûte terrestre pour constituer un réservoir dans le sous-sol, appelé nappe aquifère, à haute température, de 150 à 350 °C.
2/ Le pompage de l’eau : Grâce à un forage dans le sous-sol, l’eau chaude est pompée jusqu’à la surface. Pendant sa remontée, elle perd de sa pression et se transforme en vapeur.
3/ La production d’électricité : La pression de cette vapeur fait tourner une turbine qui fait à son tour fonctionner un alternateur. Grâce à l’énergie fournie par la turbine, l’alternateur produit un courant électrique alternatif.
4/ L’adaptation de la tension : Un transformateur élève la tension du courant électrique produit par l’alternateur pour qu’il puisse être plus facilement transporté dans les lignes à haute tension.

S : http://jeunes.edf.com/article/comment-fonctionne-une-centrale-geothermique,180 (consulté le 13.06.2014)

N : 1. centrale (nf) : central, -ale, adj. et n. ; XIVe siècle, comme adjectif ; XIXe siècle, comme substantif. Emprunté du latin centralis, dérivé de centrum, « centre ».
Usine productrice d’énergie. Centrale électrique. Les centrales hydrauliques, thermiques, nucléaires.
géothermique (adj) : XIXe siècle. Dérivé de géothermie (XIXe siècle. Composé de géo- et de -thermie, tiré du grec thermos, « chaud »).
2. Terme appliqué aux domaines de l’Électricité et de la Géologie. Il s’agit en fait d’une usine qui produit de l’énergie électrique à partir de l’énergie thermique du sol.
3. Une centrale géothermique est un ensemble d’équipements de surface permettant la récupération de la chaleur (énergie) contenue dans le fluide géothermal à plusieurs centaines de mètres de profondeur dans la croûte terrestre, puis son transfert vers des circuits de distribution de l’énergie (chaleur ou électricité).
4. De la vapeur d’eau produite par les entrailles de la Terre : Une telle structure tire donc profit de la chaleur interne de notre planète pour produire une énergie renouvelable et durable. La source ne risque pas de se tarir de sitôt. Pour exploiter cette ressource, des puits sont forés jusqu’à plusieurs centaines de mètres de profondeur, dans le but d’atteindre une nappe phréatique où l’eau est chauffée par la machinerie interne de notre planète.
Ceci fait, le liquide est pompé vers la surface. La pression ambiante diminuant au fil de la remontée, l’eau se transforme en vapeur. Elle peut alors être utilisée pour faire tourner un alternateur, ou pour chauffer des installations, avant d’être réinjectée sous terre une fois refroidie.
Plus d’une vingtaine de pays posséderaient déjà des centrales géothermiques.

S : 1. DAF. 2. GDT ; FCB. 3 et 4. http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/dico/d/energie-renouvelable-centrale-geothermique-3635/ (consulté le 13.06.2014).

SYN : usine géothermique

S : GDT ; http://www.guadeloupe-energie.gp/actualites/le-partenariat-dominique-guadeloupe-martinique-pour-la-production-denergie-geothermique-est-signe-3 (consulté le 2.02.2015).

RC : énergie géothermique, géothermie.