cryoconservation
184 Visualisations

CG : nf

CT : La cryoconservation (stockage à la température de l’azote liquide, – 196 °C) est la seule technique permettant d’assurer la conservation à long terme des ressources génétiques des espèces végétales multipliées végétativement, des espèces à semences récalcitrantes et des espèces rares et menacées, ainsi que des produits de la biotechnologie. La résistance à la congélation a été prouvée pour de nombreux matériels (semences orthodoxes et intermédiaires, bourgeons dormants, pollen, cultures in vitro). Le développement de la cryoconservation est beaucoup plus avancé pour les espèces multipliées végétativement que pour celles à semences récalcitrantes. L’emploi en routine de la cryoconservation est encore limité. Cependant, les progrès réalisés récemment dans la mise au point de techniques simples et performantes de cryoconservation et dans la compréhension des phénomènes physiques et biochimiques y afférant devraient accroître son emploi dans les programmes de conservation des ressources génétiques et de biotechnologie.

S : http://revues.cirad.fr/index.php/cahiers-agricultures/article/view/30244 (consulté le 11.03.2017)

N : 1. Terme formé par « cryo » (du grec kruos, froid glacial) et « conservation » (XIVe siècle ; emprunté du latin conservatio, « action de conserver »).
Conservation des tissus ou organismes vivants (ovules, sperme, embryons…) à une température très basse.
2. Technique qui consiste à conserver des tissus vivants ou morts à de très basses températures (en général, dans l’azote liquide
3. La cryoconservation a des dizaines d’applications. Nous nous en servons couramment dans les banques de sang, de sperme et maintenant en banques de tissus, (pour lesquels) on doit (…) faire le choix d’un cryoprotectant de type intra ou extracellulaire. (…) la cryoconservation a d’autres utilités. À San Diego, un «Frozen Zoo» a vu le jour et celui-ci détient deux réservoirs isolés conservant à -230 °C les échantillons cellulaires de sperme, de tissus et de sang de plus de 2300 animaux de 300 espèces et sous-espèces menacées.
4. Procédé de conservation par le froid.
5. On peut utiliser des substances cryoprotectives, tel le glycérol ou le DMSO.

S : 1. DAF (consulté le 11.03.2017) ; http://logos.muthos.free.fr/etymologie/C.htm (consulté le 11.03.2017). 2 et 3. TERMIUM PLUS – https://lc.cx/JsTN (consulté le 11.03.2017). 4 et 5. GDT – http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=17035521 (consulté le 11.03.2017).

SYN : cryopréservation

S : TERMIUM PLUS – https://lc.cx/JsTN (consulté le 11.03.2017)

RC : cryogénie