houlogénérateur
290 Visualisations

CG : nm

CT : Cet article, La récupération de l’énergie de la houle, traite, en deux parties, de la problématique de récupération de l’énergie de la houle. La première partie est consacrée à la caractérisation de la ressource énergétique que constitue la houle, et dans un second temps, à la modélisation physique de l’interaction d’un fluide avec une structure, problème physique typique dans la récupération de l’énergie des vagues. Dans la seconde partie, un panorama de plusieurs récupérateurs de l’énergie de la houle, aussi appelés houlogénérateurs, sera présenté mais ne saurait être exhaustif étant donnée la diversité de principes qui existent. Le dernier chapitre mettra en avant les problématiques de génie électrique spécifiques à de tels systèmes.

S : http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/67/61/86/PDF/Houle-Recuperation_Part2_3EI_2009.pdf (consulté le 8.07.2014)

N : 1. Composé de houlo-, de houle, et de -générateur.
houle : XVe siècle. Probablement emprunté, par l’intermédiaire du normand houle, « cavité ; cavité où se retirent les poissons au bord d’une rivière », de l’ancien scandinave hol, « caverne ». Mouvement d’ondulation de la surface de la mer, sans déferlement de vagues et sans bruit. Le sens du mot français est sans doute né de l’aspect du creux des vagues.
générateur : XVIe siècle, au sens de « qui sert à la reproduction ». Emprunté du latin generator, « celui qui engendre », dérivé du supin de generare (générer).
2. Générateur alimenté par la houle.
3. Tous les houlogénérateurs récents sont conçus pour fonctionner au large. La question de l’acheminement de la puissance récupérée sur la côte doit donc être posée. Certains systèmes, comme le CETO, ne transmettent à terre que de l’eau sous pression. Mais d’autres génèrent l’électricité à bord.
4. Pour des raisons économiques, il peut être prévu, à l’instar des éoliennes offshore, de mutualiser le câble électrique d’acheminement pour une ferme de houlogénérateurs, voire des moyens marins différents (éolien, hydrolien et houle). Les « hubs », où viendraient se brancher les différents systèmes, seraient le point de raccordement commun.

S : 1. DAF ; FCB ; CNRTL. 2. GDT. 3 et 4. http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/67/61/86/PDF/Houle-Recuperation_Part2_3EI_2009.pdf (consulté le 8.07.2014).

SYN : récupérateur de l’énergie de la houle

S : http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/67/61/86/PDF/Houle-Recuperation_Part2_3EI_2009.pdf (consulté le 8.07.2014)

RC : énergie des vagues, générateur.