hydrocraquage
314 Visualisations

CG : nm

CT : Comme le craquage, l’hydrocraquage convertit les fractions hydrocarbonées lourdes en des coupes plus légères hautement valorisables. Mais les procédés d’hydrocraquage sont plus souples, car ils sont susceptibles de traiter des charges variées allant des essences lourdes aux coupes obtenues par distillation sous vide. Selon la nature de la charge, l’hydrocraquage est orienté soit vers la production de distillats moyens, soit vers l’obtention d’essence ; les rendements en produits liquides sont toujours bien supérieurs à ceux fournis par le craquage catalytique.

S : http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/hydrocraquage/59077 (consulté le 4.07.2014)

N : 1. 1968, adaptation de l’anglais hydrocracking.
2. Pétrole et gaz naturel (Raffinage) : Craquage en présence d’hydrogène.
Craquage : Procédé thermique ou catalytique visant à accroître la proportion relative des composants légers d’une huile par modification de la structure chimique de ses constituants.
3. L’hydrocraquage est une opération pétrochimique qui permet de convertir les produits pétroliers lourds en produits légers en les portant à température élevée (soumis à une pression d’hydrogène injecté de 150 à 200 bar).
4. Terme normalisé par l’ISO et officiellement recommandé par le Gouvernement français.

S : 1. LPR p. 1260. 2. FT – http://www.culture.fr/esl/franceterme/terme/PETR44?from=list&francetermeSearchTerme=hydrocraquage&francetermeSearchDomaine=3 (consulté le 4.07.2014). 3. http://www.mern.gouv.qc.ca/publications/forets/entreprises/bioenergies-biomasse.pdf (consulté le 4.07.2014). 4. TERMIUMPLUS.

SYN :
S :

RC : coke, craquage, gaz naturel, pétrole.