margines
602 Visualisations

CG : nfpl

CT : Le Maroc dispose d’un grand gisement de biomasse à exploiter. Il s’agit essentiellement du sous-bois forestier, des copeaux de bois issus de la filière de l’exploitation du bois et des scieries, les nappes alfatières, le bois de taille, les sous-produits de l’agro-industrie comme, les grignons d’olives et les margines, les sous-produits des sucreries, les coques d’amendes, les graines d’arganier et les algues marines mettant à profit les 3500 Km de côtes du Royaume sans oublier les mauvaises herbes des incultes comme les bords des sentiers, des routes, des autoroutes, des voies ferroviaires, etc. Concernant les déchets ménagers, le Maroc produit 7,5 millions de tonnes dont les deux tiers sont organiques.

S : http://www.fellah-trade.com/fr/developpement-durable/energies-renouvelables-maroc (consulté le 28.12.2016)

N : 1. Probablement apparenté à marc « résidu des fruits qu’on a pressés pour en extraire le jus ».
2. Liquide noir et d’odeur peu agréable constituant un des résidus (l’autre partie solide, étant les grignons) du traitement des olives en vue d’en extraire l’huile.
3. Des trois procédés de production d’huile d’olive existants, les systèmes de presse ou de centrifugation à trois phases génèrent des margines, eaux de végétation contenues dans les fruits, plus ou moins diluées par des eaux de lavage. Les margines constituent des rejets polluants pour l’environnement en raison de leur matière organique (MO) peu biodégradable et de leur pH acide. Leur valorisation par les ruminants pourrait présenter un intérêt particulier en raison de la teneur élevée des margines en polyphénols, ceux-ci pouvant avoir des effets positifs sur la digestion par la protection des protéines de la ration dans le rumen ou par la réduction de la production de méthane (Tabatabaei et al., 2010).
4. Afin d’atténuer l’impact négatif des margines sur l’environnement, plusieurs chercheurs ont choisi la voie de son traitement et de sa valorisation. L’évaporation naturelle, seule technique à ce jour homologuée par les instances de tutelle et celle adoptée par les industriels pour le traitement des margines, a démontré ses limites tant au niveau de rendement qu’au niveau de sa faisabilité. D’où la nécessité de proposer de nouvelles technologies alternatives. Ces effluents présentent les caractéristiques d’un bon fertilisant en agriculture et une bonne source de bioénergie qui constitue une excellente solution de valorisation. Faire le point sur les différents procédés de traitement des margines, leur impact sur l’environnement et leur valorisation, tel est l’objectif de cette manifestation scientifique organisée par l’Association des Propriétaires des Huileries Modernes de Taounate en collaboration avec la Faculté des Sciences Dhar El Mahraz de Fès et la Fédération Bi-Professionnelle d’Olives.
5. Ce procédé d’extraction de l’huile d’olive qui engendre la production d’effluents liquides nommés « margines », peut être quelques fois trouvé sous le terme d’« eaux de végétation ». De plus, le terme « margines » peut également être employé au singulier, cependant, il est plus commun de le trouver au pluriel.

S : 1. Wiktionnaire – https://fr.wiktionary.org/wiki/margine (consulté le 28.12.2016). 2. GDT – https://goo.gl/RXZz9U (consulté le 28.12.2016). 3. http://www.journees3r.fr/IMG/pdf/Texte_16_affiche_alimentation_M_Aggoun.pdf (consulté le 28.12.2016). 4. CBD – https://goo.gl/EJIrTi (consulté le 28.12.2016). 5. PYTHEAS – file:///Users/julia/Downloads/re-40_amic-dalmasso.pdf (consulté le 28.12.2016).

SYN :
S :

RC : biocombustible, biomasse, déchets, engrais organique, énergie de biomasse, grignon humide, résidus.