pétrole de schiste
687 Visualisations

CG : nm

CT : Jusqu’à tout récemment, le pétrole que nous utilisions provenait de sources conventionnelles, soit de gisements de pétrole enfoui dans le sous-sol. Depuis 2007, de nouveaux procédés d’extraction du pétrole ont permis d’exploiter
celui piégé dans les schistes, soit des gisements rocheux assez denses qui ne permettent pas au pétrole de circuler librement, comme il le fait dans les gisements conventionnels.
Mais, à tous égards, que l’on parle de pétrole conventionnel ou de pétrole de schiste, il s’agit de la même substance présente dans le sous-sol, mais localisée à des endroits différents et produite en utilisant des moyens différents.

S : http://evb.lacsq.org/fileadmin/user_upload/microsites/eav-evb_internet/documents/trousses-et-activites/a-lheure-des-choix-energetiques/feuillet-petrole-schiste.pdf (consulté le 29.12.2016)

N : 1. pétrole (nm) : XIIIe siècle, petteroile, puis petrole. Emprunté du latin médiéval (oleum) petroleum, « (huile) de pierre », lui-même dérivé de petra, « pierre ».
Huile minérale d’origine naturelle, issue de l’accumulation et de la transformation de matière organique, et qui est composée d’un mélange complexe d’hydrocarbures.
de (prép) : IXe siècle. Du latin classique de.
schiste (nm) : 1555 pierre schiste (B. Aneau, Tresor de Evonime, p. 153 ds Gdf. Compl.) ; 1742 schiste (A. J. Argenville, Hist. nat., p. 445). Empr. au lat. schistos (lapis), propr. « pierre fendue », empr. au gr. σχιστός « fendu ; qu’on peut fendre », dér. de σχίζω « fendre; séparer en fendant ».
2. Pétrole provenant de gisements de roches sédimentaires argileuses et de faible porosité, dans lesquels il est réparti de façon diffuse.
3. Le pétrole de schiste est un type de pétrole de réservoirs étanches.
Il ne faut pas confondre l’huile de schiste, un hydrocarbure extrait du schiste bitumineux, et le pétrole de schiste, qui provient de gisements de roches sédimentaires argileuses riches en matières organiques, et dont l’extraction nécessite l’usage de techniques comme le forage horizontal et la fracturation hydraulique.
4. L’emprunt hybride pétrole de shale est déconseillé pour ne pas concurrencer les termes français déjà en usage.
5. Le terme en anglais shale oil est employé pour désigner aussi bien le pétrole de schiste que l’huile de schiste.
6. huile de schiste : Huile minérale obtenue par pyrolyse de schistes bitumineux.

S : 1. DAF (consulté le 29.12.2016) ; CNRTL – http://www.cnrtl.fr/etymologie/schiste (consulté le 29.12.2016). 2 à 5. GDT – http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=26529221 (consulté le 29.12.2016). 6. TERMIUM PLUS – https://lc.cx/JURd (consulté le 29.12.2016).

SYN : pétrole de schistes, pétrole de roche mère.

S : GDT – http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=26529221 (consulté le 29.12.2016)

RC : gaz de schiste, gaz naturel, pétrole, pyrolyse.