sonar
427 Visualisations

CG: nm

CT : Le sonar, qui signifie SOund NAvigation Ranging, est un appareil de détection par les ultra-sons permettant de repérer des objets sous-marins. C’est l’équivalent sous l’eau du radar dans les airs, à la différence près que le sonar utilise pour cela des ultrasons et non électromagnétiques, ces dernières ne se propageant pas dans l’eau sur plus de quelques mètres.

S : FS – https://urlz.fr/8vcY (consulté le 21.12.2018)

N: 1. 1949 (Nouv. Lar. univ.). Terme formé en anglo-amérain à l’aide des éléments so, na et r de sound navigation and ranging « navigation et pointage au son » sur le modèle de radar* (1946 ds NED Suppl.1), en concurrence avec asdic (1948, Nouv. Lar. univ.) formé des initiales de Anti-Submarine Detection Investigation Committee (1939 ds NED Suppl.2), lui-même abandonné au profit de l’appellation américaine dans le cadre de l’OTAN (1963, ibid., s.v. sonar).
2. Le sonar fonctionne selon le même principe que le radar mais en utilisant des ondes ultrasonores. Les cibles peuvent être des navires de surface, des sous-marins, des épaves, des bancs de poissons ou les fonds marins eux-mêmes. L’émission du signal est effectuée par des vibreurs de types variés, pilotés par des signaux électriques périodiques. Ces vibreurs peuvent être constitués, notamment, par des quartz piézo-électriques. La réception des échos relève des techniques microphoniques classiques. Le sonar est moins performant que le radar en matière de repérage directionnel, car des échos et des bruits parasites peuvent être produits par des irrégularités du fond marin ou par des variations de la densité et de la température de l’eau.
3. Marine > Radionavigation maritime, Pêche > Équipement de pêche, de la marine > Équipement de bateau, de la télécommunication > Radiorepérage, loisir et océanographie :

  • Dispositif utilisant la réflexion d’ultrasons, employé sous l’eau pour la détection et la communication.

4. Principe du fonctionnement du sonar : Pour détecter les fonds marins ou un élément intru sous l’eau, le sonar va envoyer un signal électrique qui sera transformé en signal acoustique grâce aux transducteurs (dispositif assurant une conversion ou un transfert de signaux si au moins l’un d’entre eux est électrique). Ceux-ci sont souvent composés de matériaux piézoélectriques qui résistent aux contraintes physiques et chimiques de l’eau. L’effet piézoélectrique direct est celui qui génère un champ ou un potentiel électrique sous l’action d’une contrainte mécanique. L’effet piézoélectrique inverse s’observe lorsqu’un matériau dit piézoélectrique entre en contact avec une tension électrique ce qui peut déformer celui-ci. Les pierres les plus courantes ayant ces propriétés citées sont le quartz, la topaze ou encore la tourmaline mais dans le cas des sonars, celles-ci sont fabriquées à l’aide de céramiques artificielles et placées dans des structures métalliques résistantes aux propriétés du monde aquatique. Lorsque que le signal acoustique heurte un obstacle, celui-ci va revenir comme un écho. Il sera reçu par des hydrophones qui sont une des sortes de transducteurs possibles permettant de transformer des oscillations acoustiques en oscillations électriques dans un liquide. Ainsi, pour mesurer la distance à l’obstacle, le temps utilisé est celui entre l’émission et la réception de l’écho et la vitesse est celle de la propagation du son dans l’eau de mer qui est égale à environ 1500 m/s.
5. Prospection sismique, Recherches et prospections géologiques, Hydrologie, Hydrographie :

  • Sonar qui peut mesurer la profondeur et l’épaisseur des vases (réflexion sismique d’une onde de choc créée par la décharge d’un condensateur).

6. Aides à la navigation fluviale et maritime – Sonar et détection sous-marine (Militaire) :

  • Équipement de détection, de mesure et de communication basé sur la propagation et la réflexion des signaux acoustiques en milieu marin.

7. Différence entre radar, sonar et lidar : Les similitudes entre radar, sonar et lidar sont claires car les trois technologies utilisent une mesure du délai entre les signaux transmis et leur réflexion par des cibles pour calculer la distance et l’azimut de celles-ci. Souvent, les données obtenues donnent une représentation en trois dimensions d’un environnement.

  • Le radar utilise des ondes électromagnétiques qui se propagent dans tous les milieux, y compris le vide. La vitesse de propagation dans l’atmosphère est proche de la vitesse de la lumière dans le vide mais varie selon la densité de l’air selon son contenu en eau, sa température et sa pression. La fréquence des radars est choisie entre 30 kHz et 230 GHz. Il y a différents modes de propagation et les conditions du milieu affectent la propagation, donc la performance du radar dans la direction souhaitée.
  • Dans un sonar, ce sont des ondes sonores, du domaine des ultrasons non audibles, qui sont transmises. Ces ondes sonores se propagent uniquement sous forme d’ondes longitudinales et ne peuvent être polarisées. Elles ne se propagent pas dans le vide et chaque milieu traversé a une vitesse spécifique de propagation. L’interprétation des données n’est possible que si le milieu de propagation est sensiblement homogène. C’est le cas sous l’eau, c’est pourquoi le sonar est la plupart du temps utilisé pour des applications maritimes.
  • Le lidar utilise des impulsions dans le spectre visible ou infrarouge des ondes électromagnétiques (fréquence très élevée), et il est donc semblable au radar. La plupart des lasers peuvent être utilisés comme émetteurs. Comme les ondes visibles et infrarouges sont fortement atténuées par plusieurs milieux, la portée des lidars est limitée. Ainsi, un télémètre laser a des applications militaires, mais ne peut être utilisé que par de bonnes conditions de visibilité, contrairement au radar.

S : 1. CNRTL – https://urlz.fr/8tfB (consulté le 18.12.2018). 2. Larousse.fr – https://urlz.fr/8tgy (consulté le 18.12.2018). 3. GDT – https://urlz.fr/8tge (consulté le 18.12.2018). 4. LPJ – https://urlz.fr/8tfu (consulté le 18.12.2018). 5 et 6. TERMIUM PLUS – https://urlz.fr/8tgD (consulté le 18.12.2018). 7. Radtut – https://urlz.fr/RhC (consulté le 21.12.2018).

SYN :
S :

RC : balise, lidar, radar.