uranium appauvri
446 Visualisations

CG : nm

CT : Le minerai d’uranium naturel est composé d’uranium 238 à plus de 99 %.
Le combustible utilisé dans les réacteurs nucléaires actuellement en activité doit contenir une proportion d’uranium 235 comprise entre 3 % et 5 %. En effet, seul l’uranium 235 permet la fission nucléaire générant un dégagement d’énergie très important. L’opération qui consiste à augmenter la proportion d’uranium 235 dans le combustible est appelée «enrichissement».
L’uranium appauvri est un sous-produit des usines d’enrichissement de l’uranium et des centres de traitement du combustible usé en provenance des centrales nucléaires. Il n’est pas utilisable dans les réacteurs actuels, mais peut l’être dans des surgénérateurs ou être lui-même enrichi.
Le stock mondial d’uranium appauvri était en 1999 de 1,2 millions de tonnes.

S : CNRS – http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dosnucleaire/darkcartes/6_enrichissement-et-retraitement-de-l-uranium.php (consulté le 6.12.2015)

N : 1. uranium (nm) : 1804 « urane, oxyde d’uranium » (Ann. du Museum national d’hist. nat., t. 3, p. 402) ; 1841 « métal extrait de l’urane » (E. Péligot ds C.r. de l’Ac. des sc., t. 13, pp. 420-421 : je proposerai de conserver à ce composé le nom d’urane, désignant désormais sous le nom d’uranium le véritable corps simple). Dér. de urane*; suff. -ium.
appauvri (adjm) : Participe passé et adjectif (appauvri, -ie) du verbe appauvrir v. tr. XIIe siècle, apovrir. Dérivé de pauvre.

  1. Rendre pauvre, plus pauvre.
  2. Rendre moins fertile, moins fécond, moins fort.

2. Uranium qui a perdu une grande partie de son istope 235 et qui sert, entre autres usages, de métal de blindage contre les rayons X.
3. Uranium dans lequel la proportion de l’isotope 235 est inférieure à celle de l’uranium naturel, soit 0,72 %.
Sous-produit de l’enrichissement de l’uranium.
Il est peu radioactif et environ 60 % moins radioactif que l’uranium naturel.
4. L’uranium appauvri est un sous-produit de l’enrichissement de l’uranium. Il est peu radioactif et environ 60 % moins radioactif que l’uranium naturel.
La principale différence entre l’uranium appauvri et l’uranium naturel est le contenu en isotopes U235, auquel est attribuable la fission nucléaire. L’uranium appauvri contient moins d’U235 que l’uranium naturel.
L’uranium est un minéral dense, blanc argenté et d’origine naturelle. Il contient les trois principaux isotopes suivants :

  • U238 (99,27 % de la masse totale) ;
  • U235 (0,72 % de la masse totale) ;
  • U234 (0,0054 % de la masse totale).

En extrayant l’isotope U235 de l’uranium naturel, les installations d’enrichissement de l’uranium produisent de l’uranium enrichi, surtout utilisé comme combustible dans les réacteurs nucléaires.
L’uranium naturel est enrichi afin d’augmenter sa teneur en isotope U235 de 0,72 % à entre 2 % et 5 % pour l’uranium faiblement enrichi (utilisé pour les réacteurs de puissance) et à environ 93,5 % pour l’uranium très enrichi (surtout utilisé à des fins militaires).
Les matières qui restent après la production de l’uranium enrichi sont considérées comme de l’uranium appauvri. L’uranium appauvri contient habituellement des isotopes U238 (99,8 % de la masse totale), U235 (0,2 % de la masse totale) et U234 (0,001 % de la masse totale).
5. L’étude scientifique de l’uranium appauvri fait partie des évaluations que mène continuellement l’OMS sur les effets sanitaires que peut avoir l’exposition à des agents chimiques, physiques ou biologiques. Les inquiétudes pour la santé des populations résidant dans des zones de conflit où des munitions à l’uranium appauvri ont été utilisées posent de nombreuses questions importantes sur l’hygiène du milieu et la présente monographie tente d’y répondre.
6. uranium appauvri : terme normalisé par l’ISO.

S : 1. CNRTL – http://www.cnrtl.fr/definition/uranium (consulté le 6.12.2015) ; DAF (consulté le 6.12.2015). 2. CNRTL – http://www.cnrtl.fr/definition/uranium (consulté le 20.12.2015). 3. TERMIUM PLUS (consulté le 6.12.2015). 4. http://nuclearsafety.gc.ca/fra/resources/fact-sheets/depleted-uranium-perspective.cfm (consulté le 6.12.2015). 5. OMS – http://www.who.int/ionizing_radiation/pub_meet/en/DU_French.pdf (consulté le 6.12.2015). 6. TERMIUM PLUS (consulté le 6.12.2015).

SYN :
S :

RC : énergie nucléaire, polonium, uranium, uranium enrichi, uranium naturel.