chambre torique de confinement magnétique
933 Visualisations

CG : nf

CT : Voici donc un des projets actuels qui travaille à rendre la technologie de la fusion accessible : le Projet Iter. L’objectif est la construction d’un réacteur thermonucléaire expérimental international afin de montrer la faisabilité de l’exploitation de l’énergie de la fusion à un niveau industriel. Ce réacteur sera de type tokamak. Un tokamak est une chambre torique de confinement magnétique. Ce sont les russes qui l’ont imaginé pour la première fois en 1950, d’où le nom.

S : http://futurscience.wordpress.com/tag/tokamak/ (consulté le 12.06.2014)

N : 1. ITER et le Tokamak : Basé à Saint-Paul-lez-Durance, dans le sud de la France, ce projet s’articule autour du Tokamak (chambre torique de confinement magnétique). Cet instrument scientifique sophistiqué permettra, grâce à des champs électromagnétiques, de générer un plasma pour atteindre les conditions nécessaires à la fusion contrôlée des atomes. Cette fusion dégage de l’énergie de même nature que celle dégagée par le soleil, et sera récupérée, à terme, sous forme d’énergie électrique. ITER testera les technologies fondamentales pour aborder l’étape suivante « DEMO » : un réacteur de fusion de démonstration capable de produire de l’énergie à des fins commerciales.
2. Il faut savoir que pour réaliser une réaction de fusion il faut injecter énormément d’énergie avant que la réaction s’enclenche. Le but est d’utiliser une partie de l’énergie produite pour maintenir la réaction en place. L’objectif final, et c’est celui d’Iter, est d’injecter dans le réacteur moins d’énergie pour entretenir la réaction qu’on en récupère. Or ceci n’est pas évident, à l’heure actuelle les meilleurs rendement d’une réaction de fusion on été ceux du tokamak européen JET, qui a injecté une puissance de 25MW pour en récupérer « seulement » 16MW, et celà pendant une seconde. Iter a de bien plus grandes ambitions avec 500MW produits pour 50MW injectés dans le réacteur et cela pendant 400 secondes. A titre de comparaison en France les réacteurs nucléaires produisent des puissances de l’ordre de 1000MW. En cas de réussite le Projet Iter serait donc le premier à récupérer plus d’énergie dans une réaction de fusion qu’il en a utilisé. Un deuxième objectif est de réussir à maintenir la réaction de fusion pendant plus de 1000 secondes et jusqu’à 3000 secondes.
3. Tokamak : « Du russe tok : courant; et mak : magnétique ».

S : 1. http://www.enerzine.com/12/15038/impression-breve.html (consulté le 12.06.2014). 2. http://futurscience.wordpress.com/tag/tokamak/ (consulté le 12.06.2014). 3. GDT.

SYN : tokamak

S : GDT

RC : confinement, confinement magnétique, énergie nucléaire.