Internet
606 Visualisations

CG : nm

CT : Initialement destiné à la recherche pour relier quelques universités américaines dans les années 1960, Internet a su évoluer pour devenir un réseau mondial interconnectant un nombre croissant de réseaux informatiques de toutes tailles, après s’être considérablement développé dans les années 1990. Internet est devenu un réseau à trois niveaux fédérant tous les réseaux de la planète, qui occupe désormais une place prépondérante dans la vie quotidienne et continue de croître à un rythme soutenu dans le monde entier. Les échanges de données dans Internet s’effectuent de la manière la plus simple possible : il n’est pas nécessaire d’établir une connexion pour envoyer des données, et celles-ci n’arrivent pas obligatoirement à bon port. Dans cette architecture de réseau, les équipements des utilisateurs et les serveurs participent aux traitements nécessaires aux échanges. Pour cela, ils utilisent une famille de protocoles dont les plus connus sont TCP et IP. Les applications déployées sur Internet s’appuient sur ces protocoles pour transférer les données dans le réseau.

S : EU – http://www.universalis.fr/encyclopedie/internet-histoire/ (consulté le 12.12.2016)

N : Le terme Internet a été formé à partir de l’anglais Interconnected Networks (ou de Interconnection of Networks, selon certains), équivalant à réseaux interconnectés (ou à interconnexion de réseaux). Il n’a pas été construit, comme on le croit parfois, à partir de International Network.
2. L’origine d’internet vient d’une initiative d’une agence du département américain de la défense à la fin des années 1960, la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency, soit Agence pour les projets de recherche avancée de défense) visant à réaliser un réseau de transmission de données (transfert de paquets) à grande distance entre différents centres de recherche sous contrat. Il s’agit de l’ARPANET (Advanced Research Projects Agency Network) qui verra le jour en 1969. Le premier nœud de raccordement relie alors l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) et l’Institut de recherche de Stanford, suivis de peu par les universités de Californie à Santa Barbara et de l’Utah puis s’étend progressivement jusqu’à connecter une quarantaine de sites en 1972.
La connexion entre tous les réseaux existants, c’est-à-dire « l’internet » proprement dit, n’est devenue possible qu’avec la définition de normes communes.
3. Réseau mondial associant des ressources de télécommunication et des ordinateurs serveurs et clients, destiné à l’échange de messages électroniques, d’informations multimédias et de fichiers.
4. L’internet fonctionne en utilisant un protocole commun qui permet l’acheminement de proche en proche de messages découpés en paquets indépendants. L’acheminement est fondé sur le protocole IP (Internet Protocol), spécifié par l‘Internet Society (ISOC). L’accès au réseau est ouvert à tout utilisateur ayant obtenu une adresse auprès d’un organisme accrédité. La gestion est décentralisée en réseaux interconnectés.
5. On rencontre le mot Internet, nom du « réseau des réseaux » informatique, employé avec ou sans article, et avec ou sans majuscule. À l’origine, la graphie avec majuscule s’est imposée pour souligner le caractère unique d’Internet. Mais Internet n’est pas considéré comme un nom de marque de commerce ni d’organisme. On le considère alors comme un nom propre (tout comme le nom Web, d’ailleurs).
Plus récemment, la graphie avec minuscule s’est répandue, signe que cet emprunt à l’anglais commence à s’intégrer à la langue française (on le traite comme un nom commun). Actuellement, les deux graphies coexistent, que le terme soit utilisé seul ou en apposition (un site Internet). C’est une question de point de vue : si on considère Internet comme une réalité unique (nom propre), on choisit la majuscule; et si on considère Internet comme un média parmi d’autres, au même titre que la télévision, la radio, la presse écrite, on choisit la minuscule (nom commun). Mais, même si l’emploi de la minuscule est observé dans l’usage, il reste préférable d’écrire Internet avec une majuscule initiale. Notons que, lorsqu’il est utilisé en apposition, le terme Internet conserve la majuscule et reste invariable au pluriel (des protocoles Internet).
6. On ne met généralement pas d’article devant les noms propres, car ils n’ont pas à être déterminés. En ce sens, l’utilisation de l’article n’est pas nécessaire devant le mot Internet, qui est considéré comme tel. Toutefois, sous l’influence de l’anglais, on rencontre de plus en plus l’article défini devant lnternet. On doit admettre cette pratique puisque Internet peut être considéré comme une forme abrégée du terme réseau Internet qui, lui, demande l’article. L’utilisation de l’article peut aussi constituer l’expression stylistique du fait qu’Internet est considéré comme « le réseau des réseaux ». Cependant, même si l’article l’ est admis devant Internet, il reste préférable de ne pas mettre l’article devant ce nom.

S : 1. GDT – https://goo.gl/gUV54x (consulté le 12.12.2016). 2. DF – https://goo.gl/ldtmc4 (consulté le 12.12.2016). 3 et 4. FT – https://lc.cx/J4gw (consulté le 13.12.2016). 5 et 6. GDT – https://goo.gl/agq9fK (consulté le 12.12.2016).

SYN :
S :

RC : cache, cyberespace, fil d’Ariane, hypertexte, informatique, informatique en nuage, internaute, Internet des objets, itinérance, logiciel, logiciel malveillant, lunettes intelligentes, métavers, montre connectée, navigateur, réseau informatique, tablette, technologie Wi-Fi, téléphone intelligent, télétravail.