stratosphère
354 Visualisations

CG : nf

CT : Notre but n’est pas de discuter ici de la précision des données, mais il est nécessaire d’attirer l’attention sur le fait qu’une analyse théorique même dans la stratosphère dépend des valeurs admises pour les constantes de vitesse des réactions chimiques. L’analyse de Wilson (article dans ce volume) indique clairement la difficulté.

S : IASB – https://orfeo.kbr.be/bitstream/handle/internal/6440/A_041.pdf?sequence=1 (p. 4) (consulté le 15.01.2021)

N : 1. Formé par le préfixe « strato‑ » (tiré du latín stratus, « étendu ») et le mot « sphère » (via le latin sphaera « sphère », du grec ancien σφαῖρα sphaîra « balle, ballon, globe »).
Elle doit son nom à l’existence de courants essentiellement horizontaux [disposition en strates].
2. Zone de l’atmosphère d’une planète située au-dessus de la troposphère et caractérisée par une faible croissance de la température avec l’altitude. (La stratosphère terrestre s’étend, en moyenne, entre 12 et 50 km d’altitude).
3. La stratosphère correspond à la deuxième couche de l’atmosphère terrestre. Elle est située entre la troposphère, juste en dessous d’elle, et la mésosphère qui la chevauche.
4. La stratosphère joue un rôle majeur dans les températures à la surface de la Terre et Dans et un rôle fondamental dans le maintien de la vie sur Terre et des températures car son gaz absorbe une partie du rayonnement ultraviolet (UV) du soleil, nocif à trop forte dose pour les êtres vivants.
5. Des études récentes du changement climatique (MSU température Record, ACIA) ont mis en évidence un refroidissement de la stratosphère, en parallèle a un apparent réchauffement de la surface et la basse atmosphère (troposphère).
6. Même si la stratosphère a un gradient de température opposé a celui de la troposphère en raison de l’absorption par l’ozone, l’impact d’une augmentation des gaz a effet de serre (GES) sera le même : comme la stratosphère est au-dessus du niveau de radiation effectif, celle-ci va se refroidir.
7. Tous les changements climatiques non influencent de façon opposée la stratosphère et la troposphère ; ça dépend de la physique de chaque cas. Un bon contre-exemple est donné par le forçage radiatif solaire. Une augmentation globale de l’irradiation solaire (pendant un cycle solaire de 11 ans) réchauffe la stratosphère (plus d’absorption par l’ozone) mais aussi la troposphère.
8. D’autres acteurs importants du forçage radiatif, les aérosols volcaniques, peuvent également mener a des changements opposés dans la stratosphère et la troposphère. Lors d’éruptions explosives (la plus récente étant celle du Mont Pinatubo en 1991), de fortes quantités d’aérosols (très petites particules) de type sulfate sont injectées dans la stratosphère. Ces aérosols réfléchissent la lumière du soleil et donc augmentent l’albédo de la planète. Ceci diminue la quantité de radiation solaire atteignant la surface, et donc refroidit la troposphère. Par contre, ils absorbent simultanément une certaine quantité de ces mêmes radiations, ce qui mène a un réchauffement de la stratosphère basse.

S : 1. Wiktionnaire – https://fr.wiktionary.org/wiki/stratosphère, https://fr.wiktionary.org/wiki/strato-#fr, https://fr.wiktionary.org/wiki/sphère (consulté le 15.01.2021) ; Larousse.fr –https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/stratosphère/74832 (consulté le 15.01.2021). 2. Larousse.fr – https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/stratosphère/74832 (consulté le 15.01.2021). 3 et 4. FSE – https://www.futura-sciences.com/planete/definitions/climatologie-stratosphere-2502/ (consulté le 15.01.2021). 5 à 8. RC – http://www.realclimate.org/index.php/archives/2004/12/why-does-the-stratosphere-cool-when-the-troposphere-warms/langswitch_lang/fr/ (consulté le 15.01.2021).

SYN :
S :

RC : biome, biosphère, changement climatique, chlorofluorocarbon, conservation de la biodiversitécontaminantcouche d’ozonecycle de vie, dioxyde d’azote, dioxyde de carbone, dioxyde de soufreécologie, effet de serre, émissions de CO2environnement, gaz à effet de serre, hydrocarbure, ionosphère, mésopausemésosphère, méthane, monoxyde de carbone, oxyde d’azote, oxyde nitreux, ozone stratosphérique, ozone troposphérique, pluie de météores, pollution de l’air, réchauffement planétaire.