informatique
951 Visualisations

CG : nf

CT : L’informatique (mot forgé par Philippe Dreyfus en 1962) se définit alors comme la science et l’ensemble des techniques qui s’occupent de l’information sous toutes ses formes, de sa collecte, de son stockage et de son utilisation pour établir des programmes d’action. Un programme d’action est une suite d’actions qui peuvent être des actions exécutées les unes après les autres par une machine ou par un être humain ou encore, c’est de plus en plus souvent le cas, exécutées simultanément ou en séquence par un ensemble de machines et d’opérateurs humains tel qu’une équipe, un atelier, une entreprise.

S : http://www.epi.asso.fr/revue/articles/a1205b.htm (consulté le 5.07.2014)

N : 1. n.f. et adj., XXe siècle. Dérivé d‘information sur le modèle de mathématique, électronique. Science du traitement rationnel et automatique de l’information ; l’ensemble des applications de cette science.
2. 1962, de information et -ique, d’après mathématique, électronique.
3. 1962 (Terme inventé par Ph. Dreyfus d’apr. Gilb. 1971); 1966, 16 nov. (Le Monde, ibid.). Dér. de informat(ion) ; suff. -ique.
4. Ceux qui ont inventé l’ordinateur l’ont appelé computer, un nom modeste évoquant le calcul. Ce mot américain provient d’ailleurs d’un mot de vieux français qui se trouve aussi bien dans le Larousse que le Robert. Mais en France, le computeur est devenu ordinateur, par le biais d’un ingénieur d’IBM et d’un professeur de lettres à la Sorbonne qui ont imposé officiellement ce terme.
5. Le mot « informatique », au lieu de computer science, a eu plus de succès. En fait, c’est en Allemagne que naît le mot informatik en 1957, avant d’être repris en France. Parler d’information quand l’ordinateur traite d’éléments atomiques qui sont des 0 et des 1 relève encore d’une certaine suffisance. Mais avec le développement grand public des ordinateurs et de leur usage qui privilégie la lecture de documents ou le visionnement d’images, l’aspect science du computeur passe au second plan, et le mot informatics apparaît à son tour aux USA pour devenir un terme consacré en la matière.
6. Discipline qui s’intéresse à tous les aspects, tant théoriques que pratiques, reliés au traitement automatique de l’information, à la conception, à la programmation, au fonctionnement et à l’utilisation des ordinateurs.
7. L’informatique est en fait la science du traitement automatique de l’information considérée comme le support des connaissances et des communications humaines.
8. Le terme informatique, qui serait apparu en 1962 et qui s’est imposé dans l’usage, est un mot-valise qui a été créé à partir des mots information et automatique.

S : 1. DAF (consulté le 23.08.2014). 2. LPR p. 1328. 3. CNRTL (consulté le 23.08.2014). 4 et 5. http://www.ai.univ-paris8.fr/~audibert/ens/1-NAISSANCEORDINATEUR.pdf (consulté le 23.08.2014). 6 à 8. GDT (consulté le 23.08.2014).

SYN : ordinatique (rare)

S : GDT (consulté le 23.08.2014)

RC : algorithme génétique, apprentissage automatique, apprentissage en ligne, apprentissage profond, assistant personnel intelligent, automatisation, balise, bio-informatique, bit quantique, bureautique, cache, cheval de Troie, correcteur orthographique, cybercriminalité, cyberespace, ergonomie, hameçonnage, hologramme, holographie, hypertexte, informatique éducative, informatique en nuage, intelligence computationnelle, interface, internaute, Internet, Internet des objets, itinérance, logiciel, logiciel antivirus, logiciel malveillant, lunettes intelligentes, paquet de données, mégadonnées, navigateur, réalité virtuelle, réseau informatique, sciences computationnelles, tablette, technologie Wi-Fi, ver informatique, virus informatique.